La construction de la forteresse d’Asgard (Ásgarðr) et la conception de Sleipnir

 

 

Dès le début de la guerre des Ases et des Vanes « brotinn var borðveggr / borgar ása : brisée fut la bordure-muraille / du fort des Ases) comme nous le raconte Völuspá 24. Maintenant que cette guerre est finie, les Ases sont très occupés à créer le monde des humains Midgard (Miðgarðr) et à construire leur propre demeure Asgard (Ásgarð) et la Valhöll (le hall des guerriers morts).

Les géants en profitent pour se montrer plus agressifs et les dieux sentent le besoin renforcer les défenses d’Asgard. Arrive alors, comme par miracle, un ‘ouvrier’ qui leur propose de reconstruire cette muraille à lui seul en trois ‘saisons’, c’est-à-dire en un an et demi. Pour salaire de son travail s’il le complète à temps, il demande d’avoir Freyja pour femme, et la déesse Soleil et le dieu Lune en plus. Les dieux s’indignent mais Loki leur suggère d’accepter à condition de réduire la durée du travail à 6 mois, ce qui rend la tâche impossible, croient-ils. Ils exigent aussi que « Skyldi hann af engum manni lið þiggja til verksins : Il ne devait ‘d’aucun humain’ de l’aide recevoir dans son travail) ». L’ouvrier accepte cette condition à condition qu’il puisse se faire aider de son étalon. Cette exigence inquiète les dieux mais Loki leur explique que cela est évidemment anodin. Voilà les termes du contrat : remarquez que cet ‘ouvrier’ ne déclare pas aux dieux qu’il n’est pas vraiment un ‘humain’ ; les dieux ne se rendront compte qu’il est un géant que plus tard. Tout le monde, cet ouvrier et les dieux, sait qu’un géant dans Asgard serait immédiatement mis à mort.

Ils s’aperçoivent vite qu’ils ont eu tort car ce puissant étalon permet de déplacer d’énormes masses de pierres et la construction du mur avance très vite. Les six mois sont presque passés et le mur est quasiment fini. Les Ases se doutent que Loki n’est pas innocent en l’affaire et ils le menacent sérieusement de le tuer s’il ne règle pas cette affaire à leur satisfaction. Loki promet de faire tout ce qui est en son pouvoir.

Dans la soirée, quand l’ouvrier va chercher des pierres, voilà qu’ils rencontrent, lui et son étalon, une jument en chaleur. Elle affole le cheval de l’ouvrier qui reste seul et comprend qu’il ne va pas réussir à finir le mur à temps. Il se met alors dans une ‘fureur de géant’ qui met en évidence sa nature de Géant. Les dieux sont alors en droit de considérer le contrat comme rompu par ce géant ‘ouvrier’ et ils appellent Thórr pour lui régler son compte.

Quelque temps après Loki mets bas un poulain à huit jambes, Sleipnir, qui va devenir le cheval d’Ódhinn. Ce n’est pas pour rien qu’on appelle Loki un ‘changeur de forme’ !