La spiritualité des anciens scandinaves

ou ironiquement:
"... as, indeed, most Norse heathenism seems to have had rather little to do with ethics"
(John McKinnel, Essays on eddic poetry, Toronto Press, 2014, p. 167-8)

Admirez la langue de bois: "... comme, évidemment, la plus grande partie du paganisme norrois semble avoir eu plutôt  peu à voir avec l'éthique"

L'éthique runique: individuelle (version courte) , individuelle et sociale (version longue)


Voyez aussi le site parent sur la spiritualité chamanique

(mp3) INVOCATION AUX RUNES (mp3)

            
Un texte fondateur: Une version française d'une entrevue avec Sveinbjörn Beinteinsson, le fondateur de la Ásatrúarfélag en 1973 en Islande

Nouveau: Sur la spiritualité d’Óðinn

        Cessons de calomnier le dieu Óðinn !

         Bâtir sur le reconstructionnisme Ásatrú de Bil Linzie

La spiritualité des anciens scandinaves reconstituée par les textes - et parfois rendue par des contes

Une traduction  française du Hávamál  faite d'un point de vue païen.  (strophes 1-164 ). En complément:  Sur les contrats   L'örlög (les destinées) dans le Hávamál. Ce poème sert de fonds à  l'éthique norroise, encore faut-il en comprendre le sens!

Une traduction française complète de la Völuspá  faite d'un point de vue 'pagano-centrique' (strophes 1-66).-  

Vous trouverez aussi ici les strophes relatives à la destinée 17-20, 31 , et là les  8 dernières  celles relatives au monde après le Ragnarök. La  liste des Nains donnée par ce poème se trouve ICI. Des commentaires sur la destinée se trouvent à L'örlög dans la Völuspá

Le Galdr du Corbeau d’Óðinn : HRAFNAGALDUR ÓÐINS et le 'conte' associé à ce poème Un jour avant le Ragnarök

La réalité mythique des morts-vivants (draugar) scandinaves ‘tranquilles’ et le conte associé à cette étude  "la jeune fille  Hervör  visite le spectre de son père" .  Les  'morts-vivants'  dans  les  contes populaires  islandais:  discussion et l'exemple  du conte  Le  diacre de  Myrka .

Les kenningar si expressives contenues dans les strophes 2-13  du  Haustlöng de Þjóðólfr úr Hvíni (~ 855–930)  nous renseignent  sur  certains aspects de  la déesse Íðunn, du géant Þiazi  et permettent de mieux comprendre l'hostilité évidente de Snorri Sturluson vis à vis de Loki. Une analyse de la façon dont les kenningar relatives à Þiazi nous éclairent sur la nature de Hræsvelgr  se trouve ICI . Un conte sera bientôt associé à ces connaissances:  'La capture de d'Idunn'.